Historic Sheet Music Collection

Authors

P. P. Blattman

Document Type

Score

Publication Date

1789

Comments

Feuille de Terpsichore
11e. année, no. 23
Chanson. Paroles du Cit. Ségur ainé Accompt. par P.P. Blattman
Romance de la Pauvre Femme Accompt. par P.P. Blattman

Paris. Rue de Thionville No.1840, chez Cousineau

Some of the resources may contain offensive language or negative stereotypes. Such materials should be seen in the context of the time period and as a reflection of attitudes of the time. The items are part of the historical record, and do not represent the views of the libraries or the institution.

Abstract

Chanson

Mourons, mon Eugenie, mourons vingt fois par jour:
pour jouir de la vie, il faut mourir d'amour redis moi
je t'adore et mourons de plaisir;
puis renaissons encore pour encore mourir.

Mon coeur mes sens, ma vie
Non, rien n'est plus a moi
Je sens, mon Eugenie,
Que je suis tous en toi
Dieux! uel torrent de flamme
Fait couler ta beaute!
Je sens fondre mon ame
En pleurs de volupte.

Cette douce rosee,
Wu'espanche le plaisir,
De mon ame embrasee
Allume le desir
C'est dans les douces larmes
Que repand le bonheur
Qu'Amour trempe ses armes
Pour mieux blesser mon coeur

Romance de la Pauvre Femme

Ne sachant ou porter mes pas,
Au moindre bruit, foible et tremblante,
tenant mon fils entre mes bras,
soubent la nuit j'allois errante
un asyde m'etoit promis sur une plage hospitaliere,
sur une plage hospitaliere
mais comme on tient a son pays,
lorsque l'on est epouse et mere,
mais comme on tient a son pays
lorsque l'on est epouse et mere,
lorsque l'on est epouse et mere.

Quelquefois, des jours plus sereins
Je croyois vos briller l'aurore
L'espoir [ ] et mes chagrins
En devenoient plus grands encore
Croyant tout perdue sand retour
J'allois [ ]
mais comme on tient a son pays
lorsque l'on est epouse et mere!

Share

COinS
 

The views expressed in this paper are solely those of the author.